Futurs projets et defis

Nous travaillons dans des endroits très difficiles. Il existe un équilibre fragile au sein d’un bidonville, et nous devons donc nous assurer de ne pas bousculer cet équilibre. Nous ne souhaitons pas non plus venir avec une morale paternaliste biaisée par notre culture européenne, et c’est pourquoi nous travaillons avec une ONG Indienne sur place. Leurs représentants sont proches des gens et connaissent les us et coutumes. Beaucoup de discussions sont entreprises avec les familles afin de trouver des solutions ensemble.

Les conditions sanitaires ne sont pas très satisfaisantes et l’accès à l’eau reste limité. Une eau impure est un vecteur important de maladies. Nous aimerions ainsi monter un projet de filtration d’eau. Ceci doit bien sûr se faire avec l’approbation et la participation des habitants.

Nous aimerions aussi proposer de créer des petits potagers urbains avec les enfants et les habitants. Quoi de plus agréable que de se reconnecter à la nature, et de cultiver ensemble nos légumes ? Ce genre de projet peut permettre d’organiser des repas communs et nouer de nouvelles relations entre les  habitants. Un projet qui rassemblerait et qui permettrait d’améliorer la nutrition et donc la santé. Dans la même ligne, nous voudrions planter des Moringas qui sont une espèce d’arbres riche en nutriments et pourront ainsi limiter la malnutrition.

Nous aimerions proposer des projets de micro-financements comme par exemple la fabrication d’objets artisanaux pour les vendre ensuite en Inde ou en Europe.

Dans le long terme, nous aimerions établir une école avec un internat dans le milieu rural. En effet, la pauvreté en milieu rural est la raison pour laquelle des familles migrent vers les villes pour se retrouver généralement dans les bidonvilles déjà surpeuplés. Cette pauvreté est notamment due à l’accaparement des terres par les multinationales, aux endettements des agriculteurs envers une entreprise semencière, mais aussi au contexte socio-culturel. Cette école accueillerait un nombre limité d’élèves et pensionnaires de façon à assurer un meilleur suivi. Elle dispenserait des matières classiques, mais enseignées de manière ludique (type Montessori), mais aussi des matières artistiques. Le respect de l’environnement sera enseigné via par exemple des potagers.

Nos futures actions en bref:

  • Filtration de l’eau
  • Potagers Urbains
  • Ecole avec pensionnat en milieu rural
  • Micro-financements
  • Déduction fiscale
  • Un mot d’ordre : discuter ensemble et impliquer les habitants dans nos actions